Mise en situation

Lis attentivement la situation suivante :

Le maître a demandé aux enfants de la classe de se mettre par deux pour un exercice de gymnastique.

Tous les enfants se dépêchent de se placer avec un camarade.

Il y a tout à coup un groupe de trois enfants et tout au fond de la salle de gymnastique, il reste un enfant tout seul, qui baisse la tête.

Il a l’habitude. Il est arrivé dans cette école il y 3 mois et il ne parle pas encore bien notre langue.

Très peu d'enfants se mettent à côté de lui pour travailler en classe et il est rarement invité à jouer avec eux.

Il y a même quelques enfants plus grands qui se moquent quand il se trompe de mots ou qu’il ne sait pas comment répondre aux questions du maître.

1. Clique sur le sentiment que doit ressentir cet enfant avec lequel systématiquement personne ne veut ni travailler ni jouer :

decu.png

pleurs.png

sourire.png

colere.png

imcompris.png

2. Mets-toi à la place de cet enfant, imagine la situation. Quel sentiment serait le tien ? Choisis parmi les propositions ci-dessous :

decu.png

pleurs.png

sourire.png

colere.png

imcompris.png

3. Quelle va être la réaction du maître, selon toi, quand il va se rendre compte de la situation : un groupe de trois et un enfant tout seul ?

Coche ce qui serait le plus adéquat par rapport à la situation :

Correct ! Le maître devrait rappeler la consigne de se mettre par groupe de 2 et rappeler aux enfants qu'il entend qu'ils soient respectueux de l'ensemble de leurs camarades.

Si le maître réagissait comme cela, l'enfant seul resterait isolé et n'arriverait pas à s'intégrer à la classe.

4. Quel conseil donnerais-tu au maître par rapport à cette situation ?

Bonne idée ! Grâce à ce conseil, le maître pourra sensibiliser les élèves sur les problèmes que cause la discrimination et leur faire améliorer leur comportement les uns par rapport aux autres.

Ce n'est pas tout à fait la bonne réponse. Certes, une aide permet au nouvel arrivé de mieux comprendre sa nouvelle école, mais ce n'est pas le moyen le plus facile pour s'intégrer dans le groupe des enfants de la classe. A moins que l'enfant qui aide fasse le lien.

Ce n'est pas tout à fait la bonne réponse. Certes, une discussion attire l'attention des enfants sur le comportement qu'ils ont par rapport à leur nouveau camarade, mais ils leur faudrait une réflexion plus appronfondie pour bien mesurer les implication de la discrimination.